Accueil du site > VIE DANS NOS JARDINS > Berce du Caucase et Rumex

Berce du Caucase et Rumex

Des plantes invasives à combattre

mercredi 6 septembre 2017, par Didier

ATTENTION, 2 plantes invasives (Berce du Caucase et Rumex) concernent nos jardins comme dans la plupart des jardins français. Nous allons donc prévoir un atelier "suppression Berce & Rumex" lors de notre matinée du Faire-Ensemble du 16 septembre.

La Berce du Caucase : la berce du Caucase est une espèce qui peut atteindre ...5 m de haut, aux tiges tachées de rouge originaire comme son nom l’indique d’Asie, introduite dans les jardins et qui s’est naturalisée en Europe. On la rencontre dans les prés, les terrains vagues, sur les talus des routes, et le long des bords des ruisseaux.

La berce du Caucase est une plante toxique, en combinaison avec l’exposition au soleil et peut provoquer des brûlures douloureuses et des cloques, laissant parfois des cicatrices permanentes. La sève de la berce du Caucase est un liquide aqueux fluide, incolore et indolore au moment du contact. Les séquelles de sa phototoxicité n’apparaissent qu’après plusieurs heures et peuvent persister durant des années. Les personnes les plus exposées sont les jardiniers et les enfants tentés d’utiliser les grandes tiges creuses comme sarbacane.

En cas de contact de la peau avec de la sève, il faut éliminer la sève le plus rapidement possible, en prenant soin de ne pas étendre la surface de la zone touchée : enlever la sève de la peau avec un papier absorbant sans frotter, puis laver au savon, et rincer abondamment à l’eau l’endroit atteint. Ensuite, il faut éviter l’exposition de la zone touchée à la lumière durant plus de 48 h, le temps de la disparition de l’effet photosensibilisateur. Si les yeux sont atteints, les rincer abondamment à l’eau claire puis porter des lunettes de soleil pour réduire leur exposition à la lumière.

En cas de contact important, ou si un enfant est atteint, consulter sans tarder un médecin ou le centre anti-poison pour tout conseil approprié.

JPEG - 117.9 ko

L’oseille crépue (Rumex crispus) : parfois qualifiée de « parelle » est une plante à fleurs native de l’hémisphère nord (Europe et de l’Ouest de l’Asie).

Cette plante haute de 50 à 100 cm présente une tige robuste, dressée à terminaison rameuse et rameaux courts portant de nombreuses fleurs alignées et rapprochées. Le bord des feuilles est ondulées et crispées (d’où son nom latin). Sa racine à pivot, jaune safrané, est charnue.

A maturité, la plante prend une couleur rougeâtre à brunâtre et produit un grand nombre de graines enchâssée dans une enveloppe (reste de la fleur) leur permettant de flotter sur l’eau et de s’accrocher aux poils de certains animaux.

Ce rumex originellement eurasiatique est maintenant présent dans les régions tempérées de presque tout le globe. Il s’épanouit sur les sols riches, humides et lourds où il présente parfois un comportement de plante invasive. C’est une espèce très commune en Europe. En France, il est commun dans tout le pays. Ce rumex colonise volontiers les friches agricoles ou urbaines, bords de routes ou de voies ferrées …

Les racines ont aussi été utilisées en médecine pour leurs propriétés astringentes, toniques, et laxatives. La plante est considérée comme un nettoyant très efficace du sang et est utilisée par les herboristes pour aider le corps à éliminer les métaux lourds et pour traiter d’autres troubles hépatiques.

JPEG - 134.6 ko